Accueil > Médias > Inauguration d’un composteur industriel au collège Saint-Louis
Inauguration d’un composteur industriel au collège Saint-Louis

Inauguration d’un composteur industriel au collège Saint-Louis

par Marthe Blondin, collaboration spéciale –
publié le 14 novembre 2013 dans le Messager de Lachine et Dorval (article original en suivant ce lien)

Le Collège Saint-Louis de Lachine a lancé les activités de son Comité du développement durable, le 7 novembre dernier, à l’heure du midi, en célébrant par la même occasion l’avènement de son nouveau composteur industriel.

Se sont joints en cette occasion le président de PLANÈT’ERE (le réseau francophone des acteurs de l’éducation en environnement), Abderrahim Ksiri, venu du Maroc, et Robert Litzler, président et fondateur d’AQPERE (L’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement) devant les élèves rassemblés, dont Catherine Auclair (qui coupe le ruban), «ministre» du Développement durable du Collège Saint-Louis.
InaugurationComposteur-400px
Une première au Canada
Le Collège Saint-Louis devient la première école secondaire au Canada à se doter d’un composteur industriel capable de transformer tout résidu de table, incluant les huiles et les viandes, en compost riche et fertile. Cet appareil va permettre de produire près de 2000 sacs de compost par année. Cette acquisition a été possible grâce à une contribution substantielle de Recyc-Québec. En plus de venir contribuer à l’accomplissement du projet éducatif du Collège Saint-Louis, école d’éducation internationale membre de l’IB et de la SÉBIQ, dont l’environnement est l’une des principales aires d’interaction, les activités reliées au compostage permettront aux élèves de financer divers projets et de mieux servir leur communauté.
Un levier d’apprentissage et d’action
Le coordonnateur du développement durable de la CSMB, Dominic Vézina, a veillé à la mise en place du projet pour la compagnie québécoise Jora Compost, représentée par Jacques Charbonneau. Maja Vodanovic, conseillère d’arrondissement nouvellement élue et artiste active dans le milieu de l’environnement, compte collaborer à ce projet en créant des liens entre cette production locale de compost et les besoins de la communauté.Le composteur devient, à l’intérieur d’une école, un levier d’apprentissage et d’action pour l’environnement. Les jeunes pourront voir de leurs yeux, grâce à leurs efforts quotidiens, à le nourrir et à le faire fonctionner, la transformation quasi magique de leurs déchets en précieuse terre noire.